Les 10 projets immédiats

Voici la liste des 10 inaugurations pour 10 projets immédiats

  1. L’Arrivée du tramway à l’Ariane.
  2. Place St François le retour de la CGT à l’Aigle d’or et l’affectation de l’ancien palais communal à l’Observatoire citoyen.
  3. La transformation (si le CHU devait le vendre) de l’Hôpital St Roch en équipements publics (maison de retraite publique, centre de santé…)
  4. Faire du Palais Sarde « le Louvre à Nice »
  5. Mettre en place systématiquement un arrêté de préemption sur le foncier.
  6. Récupérer la Caserne Filley pour en faire un musée de l’Histoire locale et des ateliers d’artistes.
  7. Créer un centre socio-culturel au centre Costanzo.
  8. Réhabiliter la gare Riquier et permettre la totale accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.
  9. Mettre en place la gratuité des transports collectifs pour lutter véritablement contre la pollution.
  10. Faire de la vallée du Var une « vallée verte et solidaire »
Publicités

Du CROUS à l’Opéra

Journée forte pour la liste « Nice, l’Humain » d’abord. Ce matin, mercredi 05 mars, devant le CROUS au 18 av des Fleurs, un batiment public voué à être vendu après le transfert du CROUS sur le site St Jean d’Angely. L’occasion pour présenter une ob_338bd3_crous-1-jpgdes propositions de la liste pour sortir Nice de la crise du logement: celle de la « préemption » que peut utiliser la ville à chaque fois qu’un batiment ou un terrain est mis en vente. Une possibilité jamais utilisée par la ville de Nice dans la perspective de construire du logement social. Une procédure que nous proposons de mettre en ouevre pour sortir de l’impasse et peser – à la baisse- sur le coût du foncier .

Fin d’après-midi c’est devant l’Opéra que se retrouvent plusieurs dizaines de candidats et de militants du Front de gauche. Un rendez-vous pour acceuillir les nouveaux inscrits sur les listes électorales venus retirer leur carte d’électeur. Passons sur le fait que le maire de Nice qui depuis vendredi dernier a annoncéob_0656d7_opera-2-jpg être en campagne n’aurait pas du -pour respecter l’esprit de la loi – organiser cette cérémonie ainsi que le précise l’article R24-1 du code électoral. L’essentiel fut le bon acceuil des nouveaux inscrits heureux et heureuses de trouver le Front de gauche avant de subir un long monologue du maire-candidat.